Facture, compteur et contrat - Qui relève les compteurs

Qui relève les compteurs et à quel moment ?

Qui relève le compteur ?

Ce n’est pas le fournisseur d’énergie qui relève les compteurs de gaz naturel et d’électricité, mais les gestionnaires des réseaux de distribution : Enedis pour l’électricité et GRDF pour le gaz dans 95 % des cas, une entreprise locale de distribution dans les 5 % restants.

Intervention d’un technicien 1 ou 2x/an

Si vous avez un compteur ‘classique’ (c’est-à-dire non communicant), un technicien du gestionnaire du réseau viendra le relever au moins une fois par an (parfois deux). Il transmettra l’index à votre fournisseur afin que celui-ci établisse votre facture de régularisation basée sur votre consommation réelle. Si vous n’étiez pas présent lors du passage du technicien, vous pouvez relevez vous-même votre compteur et transmettre l’index par téléphone, en renvoyant l’avis de passage du technicien ou dans votre espace client en ligne.

Compteur communicant

Si vous avez un compteur intelligent Gazpar (gaz naturel) ou Linky (électricité), le relevé est fait et transmis automatiquement une fois par mois à votre fournisseur, sans aucune intervention humaine. Dans ce cas, vous n’aurez pas la visite d’un technicien une ou deux fois par an.

Situations dans lesquelles vous relevez vous-même votre compteur

Lorsque vous déménagez, vous devez relever les compteurs (auto-relevé) dans votre ancien et votre nouveau logement, et transmettre les index aux fournisseurs concernés. De même, un relevé de compteur sera nécessaire si vous changez de fournisseur de gaz ou d’électricité. Transmettez alors votre index au nouveau fournisseur.

Intervention d’un technicien sur demande

Si vous le souhaitez, vous pouvez vous-même demander l’intervention d’un technicien pour un relevé spécial de compteur. Cela peut par exemple être intéressant quand vous changez de fournisseur ou que vous emménagez dans un nouveau logement. Sachez toutefois que ce service n’est pas gratuit et qu’il vous en coûtera une trentaine d’euros.