Facture, compteur et contrat - Contrats à prix fixe et variable

Contrats à prix fixe et contrats à prix variable

Différents types de contrats énergétiques

Outre les offres au tarif réglementé pour l’électricité, vendues par les fournisseurs historiques (EDF ou une entreprise locale de distribution), il existe différents types de contrats énergétiques à prix fixe et à prix variable (ou prix indexé) pour le gaz et l’électricité. Ces offres sont proposées par EDF et par les fournisseurs alternatifs.

Tarif réglementé

Pour rappel, les tarifs réglementés sont fixés par l’État. Le tarif réglementé EDF (Tarif bleu) de l’électricité est en principe revu une fois par an, au mois d’août. Quant au tarif réglementé du gaz naturel, il disparaîtra totalement le 1er juillet 2023. Plus aucun nouveau contrat ne peut être conclu à ce tarif.

Les contrats à prix fixe

Un contrat à prix fixe ou une offre de marché à prix fixe est une offre dont le prix ne change pas pendant toute la durée du contrat. Les contrats à prix fixe ont souvent une durée de 1 ou 2 ans, voire parfois 3 ou 4 ans. Cette durée engage uniquement le fournisseur, qui détermine son prix fixe au kWh et le maintient tout au long du contrat. Cela n’engage en rien le consommateur, qui reste libre de changer de fournisseur à tout moment, même avant le terme du contrat. Bon à savoir : seul le prix de l’énergie (kWh) est garanti. Il arrive que le prix de l’abonnement et les taxes varient en cours de contrat à prix fixe. En choisissant un contrat à prix fixe, le consommateur se met à l’abri des hausses du tarif réglementé et est en mesure de mieux planifier son budget.

Les contrats à prix variable

Dans un contrat à prix variable ou une offre de marché à prix indexé, le prix évolue en cours de contrat. La plupart du temps, ce prix est indexé sur les tarifs réglementés, selon un pourcentage stipulé dans le contrat. Cela signifie que si les tarifs réglementés augmentent, le prix de l’offre en question augmente proportionnellement. Les offres à prix indexé ont un prix du kWh inférieur au tarif réglementé, mais toute médaille a son revers. Dans un contrat à prix variable, la réduction reste acquise, mais les augmentations du tarif réglementé ont un impact. Quoi qu’il en soit, le prix reste toujours moins cher que celui d’EDF tarif bleu (tarif réglementé).